Comment juger la morphologie à partir de photos ?

par Eilene WHITE

Issu de la revue Cocker Clas­sic, avec l'aimable auto­ri­sa­tion d'Eilene White.

Les artistes et ceux qui savent des­si­ner dis­cernent faci­le­ment la bonne construc­tion sur les chiens.
Le des­sin ci-des­sus montre les 3 cercles qui devraient se che­vau­cher quelque peu.
Ils devraient tous être de la même taille !

TEST UN : L'EQUILIBRE.

Équi­libre com­plet du Chien : l'équilibre (balance) est un terme sou­vent employé au sujet de la mor­pho­lo­gie ani­male. Pour les chiens, le moyen le plus simple pour véri­fier l’équilibre glo­bal est de tra­cer 3 cercles égaux sur la pho­to du chien – lit­té­ra­le­ment ou dans votre ima­gi­na­tion. Le cercle 1, en gris, cor­res­pond à la zone de l’épaule ; le cercle 2, en rose, à la zone de la cage tho­ra­cique ; et le cercle 3, en bleu, la zone de l’arrière. Si le chien est équi­li­bré, le cercle 2 sur l'image che­vau­che­ra légè­re­ment les deux autres cercles. Ces trois cercles doivent avoir la même taille que les par­ties du chien qu’ils couvrent. Sou­vent, vous obtien­drez des cercles de tailles dif­fé­rentes. Cela vous indi­que­ra l'endroit où se situe un défaut. Un arrière plus droit don­ne­ra en géné­ral un cercle plus petit qu'un arrière cor­rect. Un long cercle oblong au milieu indi­que­ra un dos plus long, ou des reins trop longs. Un plus petit cercle avant montre géné­ra­le­ment un manque de poi­trine. Un exa­men plus appro­fon­di de la struc­ture du chien vous dira pour­quoi les cercles ne cor­res­pondent pas.

TEST DEUX : Est-ce que la pointe de l'épaule et la pointe du coude sont alignées conformément au standard ?

Le stan­dard impose que l’épaule et le bras forment un angle de 45 degrés. C’est l’angulation idéale entre l'épaule et le bras pour obte­nir une bonne exten­sion, chez un chien de chasse. Le Cocker devrait pou­voir trot­ter faci­le­ment sans se fati­guer pen­dant tout une jour­née de chasse. La pointe du coude et le point le plus haut de l'omoplate doivent être ali­gnés. Si vous tra­cez une ligne droite rejoi­gnant le point le plus haut de l'épaule au coude, ils doivent être ali­gnés. Un défaut fré­quent est la mis en évi­dence d'une pointe d'épaule située plus haut dans le cou, en direc­tion des oreilles du chien. Cela indique un angle d'épaule plus droit que ne le pré­co­nise le stan­dard.

Le chien aura moins d'extension que sou­hai­té – l’angle de l’épaule déter­mine la dis­tance que la jambe pour­ra atteindre.

La ligne rouge relie le coude à l’endroit où la pointe de l’épaule devrait être.
Le point vert indique où se trouve réel­le­ment la pointe de l’épaule.

Com­ment trou­ver la réelle pointe de l'épaule ? Sur une pho­to, cela peut être dif­fi­cile et il est plus facile d'avoir l’expérience phy­sique du chien. Avec vos yeux, com­men­cez par la tête, sui­vez le cou et recher­chez une légère incli­nai­son, ou une ombre dif­fé­rente, sur le chien. Cela indique géné­ra­le­ment la véri­table région de l’épaule. Sur le plu­ri, vous pou­vez vous trom­per en pen­sant que le chien a une épaule par­faite, alors qu'en réa­li­té, c'est l'emplacement de ses taches.


TEST TROIS – Bras : Incliné ou droit.

Tra­cez une ligne ver­ti­cale à par­tir du milieu de la patte avant. Où finit cette ligne ? Elle doit pas­ser par la zone de l’épaule du chien, PAS par le cou ni l’oreille du chien. 
Si le trait dis­sèque une par­tie du cou, et de l'oreille, l'angle du bras du chien est trop droit.

Cette pho­to montre une ligne ver­ti­cale pas­sant par le milieu de la jambe,
décou­pant le cou et non la pointe de l'épaule ou du dos.
Ce chien a un avant trop droit.

Un bras trop droit entraine le chien à bou­ger son avant comme un che­val minia­ture Pin­scher ou Hack­ney, en sou­le­vant les pattes avant au lieu de les étendre. Les Cockers doivent bou­ger avec des pas longs et bas pour éco­no­mi­ser de l'énergie et chas­ser toute la jour­née.


TEST QUATREHAUT OU BAS SUR PATTES

Mesu­rez la lon­gueur de la patte, de la pointe du coude jusqu’au sol (ou la table si le chien est posé sur la table).

La ligne rouge indique la lon­gueur totale de la jambe – du coude jusqu’au sol.
La ligne verte est de la même dis­tance, mais de cou­leur dif­fé­rente
pour indi­quer qu'elle est légè­re­ment courte sur pattes.
C’est un pup­py, donc il faut qu’elle gran­disse.


Pre­nez cette mesure (avec vos doigts, ou un bout de ficelle, ça marche très bien), met­tez ça sur le coude et allez tout droit vers le corps du chien, en ter­mi­nant à la pointe des épaules. La lon­gueur du coude au sol doit être égale ou légè­re­ment supé­rieure à la lon­gueur du coude au som­met du corps du chien. Si la mesure du coude au sol est infé­rieure à celle du coude au som­met du corps du chien, celui-ci est bas sur pattes. Lorsque le mot "Equi­libre" est men­tion­né ou les mots Long et Bas, c'est ce dont il s’agit. "Haut sur pattes" désigne un chien dont la lon­gueur de jambe est égale ou supé­rieure à la lar­geur du corps (du coude au som­met du chien).


TEST CINQ : LONGUEUR DES JARRETS

Le stan­dard impose des jar­rets bas (NDT : fosse popli­tée chez l’humain). La rai­son en est que plus bas est le coude, plus forte est la jambe. Le jar­ret est le moteur du chien qui pousse l’arrière du chien vers le haut et vers l’avant. Les jar­rets bas donnent la force et la puis­sance cor­rectes. Mesu­rez le jar­ret du point du jar­ret au sol. C’est la mesure de base de la lon­gueur du jar­ret. Ensuite, mesu­rez du sol jusqu'au haut du chien, près de la base de sa queue, c'est-à-dire la lon­gueur totale de la jambe. Divi­sez la lon­gueur de la mesure du jar­ret en mesure du sol au som­met du chien près de la queue. Cela vous don­ne­ra la hau­teur des jar­rets : idéa­le­ment, ⅓ – ⅔. Les jar­rets bas sont à ⅓ de la hau­teur totale. ½ est trop haut.

La ligne rouge indique la lon­gueur totale du jar­ret – du jar­ret au sol.
La ligne bleue est la ligne d’arrêt pour mesu­rer la lon­gueur totale
de la jambe. Les lignes mul­ti­co­lores sont toutes des dis­tances égales,
juste des cou­leurs dif­fé­rentes.

Les jar­rets de ce chien ont une dis­tance totale de 2 ¾.
L'idéal est 3, ou un tiers de la jambe cor­res­pond au jar­ret
jusqu'à la hau­teur du sol.

Elle est très bonne en ce qui concerne ses jar­rets.


TEST SIX : SUR-ANGULATION DE L’ARRIÈRE

Nous enten­dons sou­vent par­ler des Cockers et de leurs arrières. Qu'est-ce que cela veut dire exac­te­ment ? Les deux os dont nous par­le­rons à l'arrière du Cocker sont géné­ra­le­ment appe­lés la cuisse et la jambe. Idéa­le­ment, ceux-ci devraient avoir la même lon­gueur. Sou­vent, dans le but de créer une ligne de dos très incli­née, la jambe est plus longue. Cela per­met au chien de d’étendre loin ses pattes en arrière dans une pose par­ti­cu­liè­re­ment exa­gé­rée. La jambe plus longue donne éga­le­ment une meilleure impul­sion lorsque le chien trotte. Nous avons tous vu des pho­tos de mou­ve­ments où la patte arrière est plus haute dans les airs que les pattes avant. Si l'angle de l'épaule est trop droit, le chien avance à plus petits pas, et si l'arrière est trop angu­lé, le chien fera un effort laté­ral pour évi­ter de frap­per les pattes avant au trot. Sur une pho­to, lors d’un bon mou­ve­ment, les pattes avant et arrière doivent être à la même dis­tance du sol. L'espace entre les pattes avant et l'espace entre les pattes arrière doivent être égaux. Les pattes arrière doivent atteindre la zone située sous le chien, près du coude, lors du mou­ve­ment.

Pour notre image :
Mesure A – mesu­rez la lon­gueur sous la queue de la pointe des fesses jusqu’à la zone des flancs. C'est la cuisse.
Mesure B – mesu­rez de la zone des flancs jusqu'au jar­ret (vous pou­vez sen­tir le genou et l'endroit où les deux os se rejoignent). Ces 2 mesures doivent être égales. Il existe une angu­la­tion exces­sive lorsque la jambe est plus longue que la cuisse.

La ligne rouge A indique la lon­gueur de la cuisse, du des­sous de la queue
à la région des gras­sets (
NDT : genoux chez l’humain), et la ligne bleue B
indique la lon­gueur entre le zone des gras­sets et le jar­ret de la jambe.
Idéa­le­ment, ces deux os devraient être de même lon­gueur.

En conclu­sion, j'espère que ces petits tests pour­ront vous aider à éva­luer un peu mieux les chiens à par­tir de pho­tos. Je sais que par­fois les gens uti­lisent Pho­to­shop pour cor­ri­ger un défaut ; c'est pour­quoi juger à par­tir d'une pho­to est impos­sible.

Cet article est sim­ple­ment un guide pour aider ceux qui veulent amé­lio­rer leurs connais­sances sur la mor­pho­lo­gie du chien et com­ment regar­der des pho­tos. Je sais qu'il n'y a pas de chien par­fait. Cer­tains sont plus proches que d'autres du stan­dard idéal.

Avec le stan­dard, nous devons faire des choix car mère nature ne nous donne pas tout ce que nous espé­rions quand nous fai­sons repro­duire les chiens. Nous devons déci­der de choi­sir un avant par­fait, mal­gré un arrière un peu plus droit, une tête par­faite plu­tôt qu’un avant plus droit, etc. La repro­duc­tion est un com­pro­mis. Deman­dez-vous ce qui est le plus impor­tant pour votre pro­gramme d’élevage. En tant qu'éleveur, vous appre­nez avec quels défauts vous pou­vez vivre et ceux que vous ne pou­vez pas sup­por­ter. Je sou­hai­te­rais que l'élevage soit facile et que nous obte­nions ce que nous vou­lions lorsque nous avons marié nos chiens. Sou­vent, je regarde une por­tée et me dis que j'aimerais avoir telle tête, avec tel corps et tel tem­pé­ra­ment extra­ver­ti. Par­fois, nous obte­nons tout cela dans un seul paquet. Gar­dez à l'esprit que les chiots peuvent chan­ger, ils pas­se­ront par de nom­breuses et bonnes étapes au cours de leur crois­sance. Bonne chance et bon éle­vage !

Les chiens uti­li­sés dans cet article sont ceux d'Eileen White.

error: Non copie - Content is protected !!